DES LE PLUS JEUNE AGE (0-2ans)

4 à 6 mois?

11 à 18 mois?

3 à 6 ans?

1
1

Si vous voulez avoir un aperçu rapide (mais accessible oserai-je?) de ce qu'est la pédagogie/philosophie de vie développée par Maria Montessori, rdv ici.

De même, pour un rapide mode d'emploi sur la manière de créer un espace d'activités Montessori à la maison, c'est ici.

Nous l'avons vu précédemment, créer un espace d'activités Montessori chez soit est relativement facile. Mais une fois le petit meuble à étagères bas et solide, facilement accessible à votre enfant, installé dans l'endroit que vous avez choisit, quoi mettre à disposition de l'enfant?

Pour Maria Montessori, chaque enfant est unique et possède, en fonction de son âge, de son expérience et de ses capacités, une "allure" d'apprentissage qui lui est propre. Il n'y a donc pas d'âge type pour une activité mais plutôt une tranche d'âge recommandée. Chaque parent ou accompagnateur tente d'évaluer au mieux l'adéquation jeu/enfant, si le jeu peut lui convenir.

 

Un jeune enfant se base sur son expérience (comme nous en fait) pour pouvoir développer ses "aptitudes". Il évolue au fur et à mesure qu'il maîtrise de plus en plus de bases. Il peut ainsi "creuser" et approfondir, aiguiser ses nouveaux talents.

Nous devons donc, avant de proposer une activité à un enfant, veiller à ce qu'il possède les bases nécessaires à cette activité. Un bébé de 3 mois ne pourra probablement pas dévisser un bouchon de bouteille, car il ne maîtrise pas encore assez les gestes nécessaires (attraper la bouteille, saisir le bouchon, tourner...). 

Les jeunes enfants (sissi, je l'ai vachement bien vu sur ma Capitaine Pirate çà!) ont du mal à gérer l'émotion négative provoquée par l'échec. Ils se désintéresseront de l'activité s'ils n'y arrivent pas relativement rapidement. Il est nécessaire, pour éveiller son intérêt, que l'enfant puisse prendre du plaisir à manipuler le matériel. Et donc réussir relativement facilement, si ce n'est quasiment du 1er coup. Nous pourrons augmenter la complexité petit à petit, ainsi que diversifier les "contenus" des activités plus tard.

Un pti truc qui vous permettra de conserver l'attrait de l'enfant intact, en évitant l'installation d'un phénomène de lassitude: organisez une rotation des jeux ! L'enfant n'aura pas plus de jeux, mais il en aura un peu l'impression!

4

DÈS SES PREMIÈRES SEMAINES DE VIE!

QUE(L)S MATERIEL(S) UTILISER A QUEL AGE?

Pour les tous petits, c'est plutôt facile à mettre en place. Il y a quand même moins de choses à proposer à l'enfant. Et vous n'avez pas besoin d'adapter le matériel à votre enfant, il l'est déjà, car les capacités d'un bébé (à la naissance et lors des toutes premières semaines de vie) sont relativement similaires d'un enfant à l'autre. C'est après que çà se corse! :-D (quand votre enfant tracera son parcours unique d'évolution!)

Lors de ses premières semaines de vie, le très jeune enfant a des capacités qui sont encore limitées donc. Il ne maîtrise pas encore ses membres, il ne voit pas encore très loin. Et pourtant, ses facultés s'aiguisent déjà.

Maria Montessori préconise, dès la naissance, d'offrir au bébé du temps pour lui, où il est "seul", éveillé sans autres distractions extérieures, concentré sur ses mains, son mobile, son reflet dans le miroir. L'objectif est de lui donner des opportunités de trouver la concentration.

Parmi les premiers objets que nous pouvons présenter à l'enfant figurent les mobiles, qui contribuent au développement du sens de la vue et de l’observation.

A la naissance, le champ visuel d'un bébé est limité (20-30 cm) mais il peut distinguer la lumière, les formes, les mouvements ainsi que les éléments très contrastés. En focalisant sur le mobile et en le suivant des yeux, le très jeune enfant va développer sa capacité d’exploration visuelle, et ainsi découvrir peu à peu le monde, au fur et à mesure que son champ de vision s'élargit. Il développera également sa capacité à fixer un objet en mouvement, à en observer la couleur, la profondeur...

 

Un mobile doit être placé à l’endroit où le bébé joue et non pas au-dessus de son lit. (le lit est l'endroit de repos = pas de stimulation). Choisissez un moment d’éveil et installez le bébé allongé sur le dos sur un tapis, au calme. Accrochez un mobile simple qui répondra à son stade de développement visuel.  Pour son confort, placez le mobile au dessus des jambes. Ses yeux se fatigueront ainsi moins que s’il est juste au dessus de sa tête.

 

En observant votre enfant, vous pourrez changer de mobile lorsque vous constaterez une perte d’intérêt. Une rotation des mobiles peut se faire toutes les deux à trois semaines environ.

  • Dès la 3e semaine : le mobile de Munari (crée par Bruno Munari, artiste italien)

Le tout premier mobile, "le mobile de Munari", se compose de formes géométriques aux impressions contrastées et symétriques noires et blanches, dont une sphère transparente qui réfléchit la lumière. Il est toujours en mouvement, tournant, jouant sur les contrastes, la simplicité et la pureté des formes, l'équilibre...

  • A partir de la 6e semaine : le mobile des octaèdres 

Lorsque vous remarquez que l'enfant ne prête plus la même attention au mobile de Munari, c'est qu'il est peut-être temps de lui varier les plaisirs! Voici donc le mobile des octaèdres, le second mobile que Maria Montessori propose dans la stimulation visuelle des tous petits. Il peut être installé dès la 6ème semaine.

  • Vers 2-3 mois : le mobile de Gobbi (crée par Gianna Gobbi, collaboratrice de Maria Montessori)

Puis, au fur et à mesure de ses découvertes, intervient le mobile de Gobbi, utilisable dès 2/3 mois. En effet, bébé a maintenant la capacité de se concentrer sur les nuances. Entre 2 et 4 mois, il distingue de mieux en mieux les différentes couleurs. Le léger balancement des boules du mobile est également captivant et apaisant pour lui.

Le mobile de Gobbi est constitué de 5 boules colorées. Une couleur, cinq gradations de valeur, cinq hauteurs. Choisissez la couleur!

Cette jolie vidéo, tournée pour Nature & Découvertes, nous présente le mobile de Gobbi. Bon, oui y'a leur pub Montessori à la fin, mais elle est tellement paisible!

  • Vers 3-4 mois : le mobile des danseurs

Il est conseillé d'accrocher le mobile assez près de bébé, au niveau de son bassin de façon à ce que l'air déplacé par les mouvements de ses bras fassent "danser" les danseurs en papier irisé, sans qu'il ne puisse cependant les toucher ou les attraper. 

Ce mobile est composé de 4 danseurs confectionnés en papier léger et irisé, qui renvoie naturellement la lumière. Chaque personnage est composé de trois parties (une tête, des bras et des jambes) qui bougent indépendamment les unes des autres, ce qui donne l'impression qu'il danse! De plus, chaque danseur est dans une position unique. 

Au final, l’idée à retenir, c'est de jouer sur le côté observateur/ludique de votre bébé. Donnez lui des choses différentes à observer, il ne se lassera pas et se montrera curieux et avide de découvertes sur le monde qui l’entoure.

Tous les mobiles peuvent être fabriqué assez facilement, les tutoriels seront bientôt sur le Blog DIY!

Vers 4 mois environ, le bébé commence à attraper les objets qui passent à sa portée (les cheveux, les lunettes, la queue du chien :-). Il est temps de jouer avec lui en lui proposant des objets suspendus à sa hauteur. L’objet suspendu doit être à porté de bras tendu de l’enfant, qui va utiliser une grande énergie pour coordonner ses mouvements et tenter de l’attraper.


Vous pouvez placer une arche, un portique, sur laquelle votre bébé pourra attraper les objets et les faire bouger. Vous pouvez également accrocher des anneaux et des grelots, ainsi que des hochets pour les pieds.

Le portique s’installe à l'endroit où l’enfant est allongé sur le dos sur son tapis/matelas. L'enfant peut passer de longs moments de concentration à s’exercer. Pour se construire, votre bébé a besoin de sentir votre présence, sans se sentir abandonné même un court instant. (qui n'a jamais été tenté d’en profiter pour effectuer d’autres tâches (ménage…)). Il est plus bénéfique d'en profiter pour observer votre bébé et ainsi le découvrir.

Écoutez ses petits bruits ou le silence de sa concentration, observez les mouvements de ses mains, les mimiques de son visage... tous ces signes indiquent des connexions cérébrales en croissance. Inutile de vous préciser à quel point j'ai pu contempler, zen et relax!!! Le ménage était toujours là plus tard, curieusement :-D)

Cette observation vous permet de plus, comme pour les mobiles, d’identifier les signes de lassitude de l’enfant et de pouvoir changer les objets régulièrement. 

Maintenant, votre enfant bouge de plus en plus ses jambes, attrape ses pieds, pédale… Ainsi, une grosse balle en tissus contenant un grelot peut faire office de hochet pour les pieds en étant suspendue au portique. Elle va stimuler les mouvements de jambes et inciter votre enfant à pédaler (je dois tendre le pied pour atteindre la boule). Cette gymnastique musculaire lui sera nécessaire pour l’acquisition de la posture verticale.

LES OBJETS SUSPENDUS, DEJA DU SENSORIEL!

L'intérêt de proposer à votre enfant des objets suspendus est certain. Cela favorise sa coordination mains/bras/œil ainsi que sa concentration (je tend le bras dans le but de saisir un objet, je bouge mon pied dans le but de toucher le hochet et je me concentre pour y arriver).
 

 

Le grelot est aussi très important. Votre bébé comprend que lorsqu’il bouge, l’objet émet un son. (Action puis réaction). Il a également l’avantage de demander plus de dextérité que l’anneau. (tout en maintenant la concentration de l’enfant). Et puis, en tintant doucement lorsqu’il est touché, le petit bruit procure beaucoup de plaisir à l’enfant.

LES HOCHETS, ENCORE DU SENSORIEL!

A partir de 4 mois, et dans les mois qui vont suivre, les enfants sont poussés par une force intérieure, un désir d’expérimentation de leur corps et des objets qui les entourent. Maintenant que votre enfant est capable de saisir des objets, il est intéressant d'en disperser autour de lui. Ces objets peuvent émettre des sons naturels (le grelot) ou bien être silencieux (les anneaux). Il faut juste s’assurer que l’enfant puisse bien les tenir entre ses mains.

Les hochets vont permettre de faire de grands progrès :

  • découvrir que la sensation ressentie dans leur main correspond à la forme vue,

  • que le mouvement crée parfois un son (doux ou fort),

  • développer la coordination entre les 2 mains pour saisir, maintenir, tenir ou lâcher les objets. (l'acquisition de l’opposition pouce/doigts "consciente" pour pouvoir tenir des objets plus petits se fera plus tard).

Comme nous l'avons déjà abordé, pour permettre à l’enfant de se concentrer et de maintenir un intérêt envers les différents éléments de sa zone d’activité, il vaut mieux lui donner peu d’éléments à voir et à manipuler en même temps, et faire une rotation dès qu’il se désintéresse de ce qui est à sa  disposition.

De même, au départ, il est préférable de ne lui proposer qu’un seul hochet à la fois (facile à manipuler, à attraper, à goûter…). Puis vous faites évoluez l'activité en les lui proposant 2 par 2. Vous pouvez, plus tard, revenir sur les premiers hochets (vous constaterez probablement que votre enfant les regarde maintenant sous un angle différent. Il en a à présent une connaissance plus profonde, plus complète, à chaque fois grâce à ses nouvelles acquisitions.

Il est également très intéressant de varier les plaisirs de votre enfant en lui proposant des objets de textures différentes, en faisant une sélection qui puisse lui apporter différentes informations: des formes (ronds, cubes, triangles, …), des matières (+ ou - naturelles: bois, résine, ambre, métaux, tissus…), des températures qui vont varier en fonction de la matière (bois/métal..), du poids (objets + ou - lourds), des couleurs (vives, pastels, sombres…), des textures (+ ou - douces, dur/mous...).

 

Le but reste de jouer sur la curiosité des bébés en leur proposant des objets variés en formes et en textures.

Et normalement, avec toutes ces informations différentes, la proposition de hochets et autres objets à saisir va durer plusieurs mois!

Et voilà, pour les nouveaux nés, globalement. C'est un éveil par les sens, au travers de l’acquisition de nouvelles compétences. L'éveil de votre enfant ne fait que commencer, çà va même s'accélérer!

L'accompagnement proposé par Maria Montessori se fait, au cours des tous premiers mois, principalement grâce à du matériel sensoriel, pour correspondre aux différents stades de développement de l'enfant. C'est par la suite que nous pourrons diversifier les notions à aborder ensemble. Elle avait posé certaines bases, maintenant à vous d'imaginer l'environnement sensoriel de votre enfant, bon fun!

En bref, votre bébé vient d'acquérir de nouvelles facultés (saisir des objets à sa portée) et il ne demande qu'à s'exercer!

Haut de page

Haut de page

Haut de page

Crédits photos:  leblogdecarole, lejournaldetitouan.blogspot.com, natureetdecouvertes.com, montessori-education.fr, atelier-montessori.com, lecoinmontessori.com, alittlemarket.com, etsy.com, pinterest