FICHES PRATIQUES "COMMENT FAIRE ?"

Lorsque j'ai lu ce livre, les textes d'introduction à la mise en place des activités m'ont paru d'une simplicité géniale, et bien utiles pour mettre en place certains ateliers de notre Blog DIY...

N'ayant donc pas la prétention d'avoir créé, ni même rédigé cette méthodologie, nous avons adapté sous forme de fiches pratiques les textes d'Eve Herrmann, tirés de son livre "100 activités Montessori pour découvrir le monde" (3/6 ans), paru aux Éditions Nathan. 

Vous trouverez les Fiches Pratiques "Comment Faire ?" sur les sujets suivants: 

  • Avant de débuter,

  • La leçon en trois temps,

  • Les cartes classifiées,

  • Les cartes de nomenclature.

Pour l'instant... d'autres viendront!

 

 

Pour Maria Montessori, l'éducation doit transmettre la culture, qui permet à l'enfant de devenir un individu entier, adapté à son temps et à son milieu. Il doit pour cela comprendre le monde qui l'entoure, étudier la vie autour de lui et sentir qu'il en fait partie.

Les disciplines comme la géographie, la botanique, la zoologie, le temps et l'espace... intéressent les enfants et les connectent au monde.

Pour aborder ces différentes thématiques, des activités pédagogiques très variées sont utilisées dans les écoles Montessori: lecture et écriture, manipulation, mises en paires et classements, observation.

Maria Montessori a créé un vaste matériel -que l'enfant aborde très jeune- qui l'amène à se questionner par lui-même et à découvrir des informations. Pour l'enfant de 0 à 6 ans, le matériel est avant tout sensoriel et relié au réel. L'absorption par les sens développe une mémoire sensorielle qui permet de structurer l'intelligence.

Les activités et les expériences proposées sur notre site ont pour but d'amener l'enfant à observer son environnement, à travers la manipulation et l'expérimentation.

AVANT PROPOS

FICHE PRATIQUE "COMMENT FAIRE..?"

AVANT DE DÉBUTER UNE ACTIVITÉ

Il existe quelques règles de base à respecter avant de débuter une activité avec votre enfant, et ce, de manière générale, quel que soit son âge.

L'univers d'un bébé (0-1ans) sera principalement sensoriel.

En l'observant, vous pourrez aller vers ce qui l'intéresse (observer et toucher une balle à reliefs, les sons...) et enrichir ses découvertes selon les mêmes principes que ceux développés ci-après pour des enfants un peu plus âgés.

Le tout jeune enfant (1-2ans) voit ses capacités augmenter de manière exponentielle: la marche, la parole... la concentration devient difficile et... que d'énergie! (qu'il peut être utile pour le parent de canaliser ;-D). Vous pouvez donc adapter les activités que vous partagez à ce nouveau "boost" de motricité. Sorties, cavalcades et terrains de jeux, dont vous pourrez par exemple observer les alentours (nature...).

A l'approche de ses 3 ans, le jeune enfant a mûri, ses capacités ont vraiment évolué et ses connaissances aussi. Vous pouvez diversifier les domaines d'apprentissage.

  • Avant de proposer une activité à votre enfant, questionnez-vous sur les connaissances qui lui seront utiles. Si l'enfant ne connait pas les continents du monde, nous n'allons pas lui proposer de découvrir les différents pays. Il faut se baser sur ce que l'enfant sait déjà pour approfondir et complexifier les informations.

  • L'observation et la manipulation doivent précéder la conceptualisation et l'apprentissage du vocabulaire. Les nomenclatures permettent de fixer les connaissances par la répétition, elles sont introduites après une première découverte par l'observation, la discussion et la manipulation.

  • A chaque fois que cela est possible, nous relions les informations au vécu de l'enfant. Cela l'aidera à mieux comprendre et à mémoriser.

  • Chaque activité sera dans un premier temps présentée à l'enfant, puis il pourra la refaire seul. Nous commençons la présentation en montrant à l'enfant où se trouve le matériel et en l'apportant à table. La présentation se termine en rangeant le matériel. Ainsi, l'enfant connait toutes les étapes pour mener seul l'activité. En refaisant une activité, il a le droit de se tromper, il peut avoir besoin d'aide. Et petit à petit il consolide sa confiance en lui et en ses savoirs.

  • Préparez bien les activités en les testant pour vous avant de les présenter. Ainsi, vous vous rendrez compte des difficultés et des points d'intérêt. En testant, on s'assure également que tout le matériel est fonctionnel et adapté (hum... surtout s'il est "fait maison"!)

Lorsque nous mettons en place des activités, il est important de les relier les unes aux autres, en suivant l'intérêt de l'enfant. On observe à la loupe une graine qu'il a trouvée, on la plante pour voir comment elle pousse. On sort pour récolter d'autres graines pour les observer, les classer... On peut ouvrir des fruits pour regarder leurs graines, pépins ou noyaux... refaire des plantations et étudier le cycle de la plante, que l'on peut aussi faire en dessin... On réalise des expériences pour observer que la plante a besoin d'eau ou de lumière...

Vous l'aurez compris, il faut créer des ponts entre les choses, et avancer vers la complexité en se basant sur ce que l'enfant a appris. Nous lui fournissons alors des occasions de réutiliser des informations déjà assimilées. Petit à petit il connectera toutes ces choses et aura une compréhension et une vision plus globale du monde.

Il vaut mieux ne pas précipiter les choses et apprécier ces découvertes partagées. L'enfant doit avoir le temps d'apprendre, d'explorer sans contraintes et de faire des découvertes!

FICHE PRATIQUE "COMMENT FAIRE..?"

LA LECON EN TROIS TEMPS

Dans les activités culturelles, elle est utilisée pour donner le nom du matériel ou des concepts présentés. Dans les activités de langage, elle aide l'enfant à associer sons et symboles écrits, et à enrichir son vocabulaire. La leçon porte en général sur 3 objets que nous isolons du reste.

  • Le 1er temps : C'est un temps de présentation de l'objet, simplement associé à son nom. Les objets sont placés sur un tapis devant nous. Nous prenons (touchons, observons...) le premier puis nous le nommons. Nous répétons une fois la même chose pour le premier objet puis c'est au tour de l'enfant. Il observe, touche et/ou manipule l'objet de la même manière et répète le nom. Nous continuons ainsi avec tous les objets, plusieurs fois, dans le désordre.

  • Le 2nd temps : L'enfant va associer mentalement l'objet à son nom. Nous prononçons clairement le nom du premier objet (sans le pointer), et nous demandons à l'enfant de le prendre, le toucher ou nous le donner. Nous faisons de même pour les autres objets, plusieurs fois, dans le désordre, en variant les demandes (pointer l'objet, le déplacer, le toucher) pour entretenir l'intérêt de l'enfant. S'il se trompe, nous ne montrons pas de déception et continuons pour voir si c'était une mauvaise association du nom et de l'objet. Si c'est le cas, nous revenons doucement au 1er temps de la leçon, et annonçons gaiement la fin du travail. Ainsi, l'enfant termine sur la bonne association objet et nom.

  • Le 3ème temps : Cette étape permet à l'enfant d'utiliser ce qu'il a appris, et à l'adulte de vérifier les bonnes associations. Nous pointons un objet et demandons à l'enfant de le nommer. Nous faisons de même pour les autres objets en variant nos actions et en montrant de l'enthousiasme pour ses réponses.

       Si l'enfant se trompe, comme précédemment, continuons la leçon pour vérifier s'il s'agit ou non d'une inattention. Si ce n'est pas le cas,          reprenons au 2nd temps jusqu'à ce que l'enfant soit plus confiant.

 

FICHE PRATIQUE "COMMENT FAIRE..?"

LES CARTES CLASSIFIÉES

Les cartes classifiées permettent de présenter un sujet précis à l'enfant en lui apportant du vocabulaire. Elles sont souvent utilisées en botanique et en zoologie, mais également dans d'autres domaines.

Une série comprend 10 à 15 cartes qui présentent un sujet, par exemple les oiseaux. C'est un premier niveau de classification. Ensuite, nous précisons en créant de nouvelles classifications : les passereaux, les oiseaux aquatiques, les rapaces...

Nous ne pouvons pas répertorier tous les items d'une catégorie, mais la dizaine que nous présentons à l'enfant attise sa curiosité et l'amène à en découvrir d'autres, par lui-même.

Nous lui fournissons en même temps des livres sur le sujet qu'il peut consulter.

Les cartes classifiées sont composées de trois éléments :

  1. L'image seule, non renseignée ;

  2. Le billet de lecture (le nom seul) ;

  3. L'image renseignée.

Les cartes sont si possible rangées ensemble dans une pochette qui porte le nom de la catégorie. Dans un premier temps, nous présentons l'image à l'enfant en discutant avec lui. Nous voyons les noms qu'il connait déjà et lui présentons les autres.

Nous lui montrons comment utiliser les cartes:

  1. Il étale sur son tapis le jeu de cartes non renseignées.

  2. Il lit les billets de lecture et les associe aux cartes.

  3. Il vérifie son travail avec les cartes enseignées.

 

FICHE PRATIQUE "COMMENT FAIRE..?"

LES CARTES DE NOMENCLATURE

Ces cartes présentent les parties des animaux, des insectes et des plantes. Leur but est de donner à l'enfant une connaissance qui puisse être par la suite appliquée à d'autres plantes ou animaux. Pour les enfants de 3 à 6 ans, ces nomenclatures sont assez simples, elles seront complexifiées par la suite.

Les dessins sont en noir et blanc. La partie que l'on veut montrer est de couleur vive, généralement en rouge.

Pour un même sujet nous préparons :

  1. Une série de cartes non renseignées,

  2. Des billets de lecture,

  3. Un dépliant avec les images renseignées,

  4. Une série de définitions qui correspondent aux images, mais dont le nom n'est pas indiqué,

  5. Un livret, avec à gauche les images et à droite les définitions et le nom en rouge.

Comment présenter ces cartes à l'enfant? (avec l'oiseau)

Nous sortons la première carte de l'oiseau. Nous demandons à l'enfant ce qu'il voit, et s'il sait ce que tous les oiseaux ont en commun. S'il répond "des ailes", nous sortons la carte qui présente les ailes et la posons sur le tapis. Nous discutons de l'utilité des ailes pour les oiseaux.

Qu'ont-ils d'autre en commun? "un bec"... Nous continuons ainsi avec toutes les parties de l'oiseau (nous ferons une leçon en 3 temps avec les mots que l'enfant ne connait pas). Nous devons faire attention à conserver de l'intérêt de l'enfant pendant cette présentation, en rendant les choses fluides et intéressantes.

Par la suite l'enfant associe les billets de lecture aux images. Il se corrige à l'aide du dépliant.

Les définitions seront utilisées plus tard, vers 6 ou 7 ans.

L'enfant peut également dessiner, écrire et construire son propre livret ou dépliant. Il devra avoir à sa disposition des images en noir et blanc à colorier.