MARIA MONTESSORI... EN THEORIE

Un "Atelier",

chez Montessori,

kèskecé ?

Matériel?

Aménagement?

Pédagogie?

AVANT PROPOS

Cher lecteur-trice, juste un petit mot, au préalable, pour présenter le texte qui suit.

Nous pouvions difficilement créer ce blog (les activités ludiques de type Montessori à proposer aux jeunes enfants) sans parler de ce qu'est la "philosophie de vie" développée par Maria Montessori, ni des axes de développement de cette philosophie à proposer aux enfants ou des moyens pour y parvenir. 

"Faire du Montessori", c'est facile au final. Bon, monter une activité pour un enfant demande certes un poil plus d'investissement de notre part que le simple fait d'acheter un jouet dans un magasin. Quoique. Çà demande juste un peu de temps, pour en général un franc succès et un super sentiment de réussite en tant que parent ou accompagnateur (assistantes maternelles...). En plus, çà nous permet d'observer l'enfant, de mieux connaître ses stades de développement, de pouvoir l'orienter dans ses découvertes... bref on apprend encore plus d'eux à les voir jouer!

De plus, comme nous le disions sur la page d'accueil, le "matériel" que nous utilisons est très facile à réaliser. Nous utilisons au maximum des matériaux de récupération (cartons, chutes de bois, de tissus, boîtes) et "détournons" souvent des objets du quotidien (bols, haricots secs, couverts...). Nous réutilisons aussi (les fruits/légumes en bois à découper servent également à "la marchande" et à "la cuisinière"). Et puis, à la maison, nous avons tous des tonnes de trésors inutilisés (boutons, coquillages, rubans, bouchons de vin, chutes de tissus, étoiles...). On trouve aussi souvent des matériaux pas trop chers (petits plateaux, bols) dans les grandes surfaces type Gifi, Lidl, La Foire Fouille... Et je n'oublie pas les brocantes!! Je n'hésite pas non plus à faire participer mon entourage pour la fabrication de certains jeux! De même, vous ne jetterez probablement bientôt plus comme avant! (barquette en bois des tomates cerises, petites bouteilles de yaourt à boire...). Piochez les idées (et les matériaux) là où vous les trouvez!!

Nous n'avons pas la prétention de vouloir développer ici notre propre interprétation des textes de Maria Montessori. Nous avons préféré nous concentrer sur l'aspect "activités". Aussi, les textes expliquant la philosophie Montessori ont été compilés à partir des ouvrages suivants :

  • "Montessori à la maison", de Delphine Gilles Cotte,

  • "100 Activités d'éveil Montessori" (dès 18 mois), de Eve Herrmann,

  • "100 Activités d'éveil Montessori pour découvrir le monde" (3/6 ans), de Eve Herrmann.

  • "Eveiller, épanouir, encourager son enfant, la pédagogie Montessori à la maison", de Tim Seldin. (qui a longtemps été mon livre de chevet)

Je remercie chaleureusement les auteurs de ces ouvrages pour toute l'aide qu'ils m'ont apportée, et pour je l'espère, celle qu'ils vous apporteront à vous! Bonne lecture.

"UN PEU DE MONTESSORI"

1

Maria Montessori observa que l'enfant de 0 à 6 ans est doté d'un "esprit absorbant" qui lui permet de capter les impressions perçues dans son environnement telle une éponge qui absorbe l'eau.

Selon Maria Montessori, chaque enfant est unique. Il a sa personnalité propre, son rythme de vie ses qualités et ses difficultés éventuelles. 

Les enfants traversent tous des périodes "sensibles", qui se limitent à l’acquisition d'un caractère déterminé. Une fois le caractère développé, la "sensibilité" cesse. Il est donc important d'offrir à l'enfant un environnement lui offrant les moyens de se développer au bon moment.

ORDRE, LIBERTE & DISCIPLINE

1
2

La pédagogie Montessori est basée sur des principes régis par des "règles". Les concepts de "discipline" et de "liberté" sont totalement différents mais complémentaires. Pour Maria Montessori, ce sont les 2 faces d'une même médaille.

Par exemple, dans une classe Montessori, l'enfant est libre de travailler ou pas, à condition qu'il respecte les autres. Il est aussi libre d'aller chercher du matériel, de l'utiliser autant de temps qu'il le souhaite, de le reprendre autant de fois qu'il en a besoin mais il doit le ranger à sa place quand il a fini de l'utiliser.

L'enfant a besoin de certaines libertés adaptées à son âge et à ses capacités, mais aussi d'un cadre lui permettant d'évoluer.

De même, l'ordre fait partie des "périodes sensibles" de l'enfant entre 2 et 4 ans. Il est vraiment préférable de lui offrir un lieu ordonné afin qu'il puisse retrouver chaque objet et chaque jeu à une place définie, et ainsi pouvoir le ranger à la fin de la manipulation.

Les adultes sont aussi un exemple pour l'enfant: nous pouvons lui montrer que nous rangeons les courses, que nous pendons nos vestes sur un porte-manteaux, que nous avons des rangements pour les verres, les assiettes, les couverts...

L'enfant ne naît pas avec le gène du désordre, nous pouvons petit à petit l'initier au goût de l'ordre. En lui montrant comment et où ranger, il prendra peu à peu l'habitude de le faire tout seul! (un jour viendra...)

Les étagères de jeux de notre Capitaine Pirate dans le salon.

1

"APPREND MOI A FAIRE SEUL"

3

Cette phrase définit parfaitement la pédagogie de Maria Montessori. Il s'agit en effet d'une philosophie au quotidien, d'une façon de percevoir l'enfant et de l'accompagner avec bienveillance au cours de son développement.

Il faut laisser à l'enfant la possibilité d'effectuer des tâches seul, sous notre surveillance, après lui avoir fait une démonstration, mais aussi après avoir sécurisé le lieu et l'activité, pour ainsi lui apprendre à faire seul. 

LE ROLE DE L'ADULTE PENDANT L'ACTIVITE

4

L’adulte n'intervient que si cela est nécessaire. Il accompagne l'enfant avec bienveillance et discrétion.

Lorsque l'enfant est en activité, l'adulte n'intervient pas pour donner son avis, féliciter ou corriger. L'enfant joue et apprend pour lui-même et fait au mieux de ses possibilités.

L'enfant pourra manipuler à son aise les objets contenus dans les "ateliers" dont nous lui auront, au préalable, fait la démonstration. Il pourra tripoter, expérimenter à sa guise... et apprendre de ses erreurs. Les activités sont auto-correctrices et les erreurs sont facilement identifiables (et corrigeables) pour l'enfant.

COMMENT PRÉSENTER UNE ACTIVITÉ?

4

Présenter une activité revient à décortiquer chaque action afin de permettre à l'enfant de la connaître et de la réaliser en confiance.

Pour présenter une activité, un "atelier":

  • choisir un endroit et un moment calme pour l'enfant,

  • proposer de s'installer sur un tapis, ou une petite table à sa hauteur,

  • présenter l'activité avec très peu de mots et les gestes lents sont à privilégier.

  • une fois que l'enfant connait le matériel, il peut l'utiliser autant de temps qu'il le souhaite ou qu'il en a besoin.

  • n'intervenir que si l'enfant nous sollicite. Prendre le temps de l'observer est passionnant. On voit beaucoup de belles choses!

  • Si l'enfant fait tomber de l'eau ou des graines, même pas grave, il suffit de mettre à sa disposition une petite éponge, un balais, des serviettes... pour qu'il puisse réparer seul, ou y participer avec votre aide. 

  • enfin, lorsqu'il a terminé, l'enfant doit ranger le matériel, en général présenté sur un plateau ou dans une panière, et donc facilement accessible et déplaçable pour lui. (Et oui, çà sous-entend d'avoir aménagé un petit (+ ou -) espace Montessori où il pourra ranger. Mais je vous assure que c'est plus simple qu'il n'y parait!)

Haut de page